la nuit du destin

Publié le par salat

 

 

 

ATTENTION NOUS RENTRONS DANS LES DIX DERNIERS JOURS DE LAYLAT-UL-QADR !!!!! N'OUBLIONS PAS PENSONS-Y ET REDOUBLONS NOS EFFORTS

( pour ceux et celles qui souhaiteraient le télécharger sous format "pdf" écrivez moi au contact figurant en bas de page , et je vous l'enverrai via mail )

 



Les bienfaits de la nuit du mérite

Shaykh al-Imam Muhammad Ibn Sâlih Al 'Otheymine ( rahimahoullah )

 

 

 

 


 



BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm



Allâh – Ta’âla – dit :

Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr.

  • Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ?

    La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois.

     

     

    Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre.

    Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube. » [1]



    Dans cette noble sourate, les bienfaits de la nuit du mérite [Laylat ul-Qadr] sont nombreux :


    1. Le premier bienfait :

     

    Allâh a fait descendre lors de cette nuit le Qor’ân qui est la source de la guidance [Hidâyah] des gens et de leur bonheur aussi bien dans ce bas monde que dans l’au-delà.

    1.  

    2. Le deuxième bienfait :

    L’indication que nous devons comprendre de la chose vénérable et grandiose dans

    Sa Parole : « Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr »

    1. Le troisième bienfait :

    1. Cette nuit est meilleure que mille mois.

     

    1. Le quatrième bienfait :

    Les anges descendent en cette nuit, et les anges ne descendent qu’avec la bénédiction, le bien et la miséricorde.

     

     

     

    1. Le cinquième bienfait :

    Elle est paix [as-Salâm], de par les nombreuses protections qu’elle contient contre les supplices et châtiments, et ce, grâce aux actes d’obéissance d’Allâh – ‘Azza wa Djal – qu’effectuent les serviteurs.

     

    1. Le sixième bienfait :

     

    1. Allâh a fait descendre au sujet de son mérite une sourate entière qu’on récite jusqu’au Jour de la Résurrection.

     

    Parmi les bienfaits de la nuit du destin, il y a ce qui a été authentifié dans les deux Sahîh, d’après Abî Hurayrah (radhiallâhu ‘anu), que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Quiconque passe la nuit du destin en prière, avec foi et espérance, se verra pardonner ses péchés antérieurs. » Et quand il est dit : « avec foi et espérance » cela veut dire : « avec foi en Allâh et comptant sur Allâh pour l’en récompenser » Et cela est bénéfique pour celui qui la connait comme pour celui qui ne la connaît pas. Car, certes le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) n’a pas conditionné l’obtention de la récompense à la connaissance de cette nuit. [2]


     

     




       


    Que devons nous faire lors de la nuit de laylat ul Qadr ( la nuit du mérite )

    Al Lajnah Ad-Da-ima lil-Bouhouth Al-'Ilmiyyah wal-Ifta

     

     

    Question :



    Comment devrions-nous observer « Laylat ul-Qadr » ? Doit-on la passer en priant, ou en lisant le Qor’ân et la Sîrah [biographie] du Prophète, écouter des conférences et des cours, et célébrant cela dans la mosquée [masdjid] ?.



    Réponse :


    1. Premièrement :

    Le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) augmentait ses efforts dans l’adoration pendant les dix derniers jours de Ramadhân, plus qu’il ne le faisait en tout autre temps, en priant, en lisant le Qor’ân et en faisant des invocations [du’â]. Al-Bukhârî et Muslim ont rapporté de ’Âisha (radhiallâhu ’anhu) que : « Quand les dix derniers jours de Ramadhân arrivaient, le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) veillait la nuit et réveillait sa famille, et il s’abstenait de toutes relations [sexuelles] ». Ahmad et Muslim ont rapporté : « Qu’il pratiquait en s’efforçant assidûment dans adoration pendant les dix derniers jours de Ramadhân comme il ne l’a jamais fait en tout autre temps. »



    1. Deuxièmement :

    Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a commandé de rester debout à prier « Laylat al-Qadr » avec foi [imân] et espoir de la récompense divine [ihtisabân]. Il a été rapporté de Abû Hurayrah (radhiallâhu ’anhu) que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Quiconque reste debout à prier « Laylat al-Qadr » avec foi et espoir de récompense divine, ses péchés antérieurs lui seront pardonnés. » Rapporté par tous en dehors de Ibn Mâdja. Ce hadîth indique qu’il est prescrit d’observer « Laylat al-Qadr » en passant la nuit en prière.


    1. Troisièmement :

    Une des meilleurs invocations [du’â] qui peut être dite durant la nuit du destin [Laylat al-Qadr] est ce que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a appris à ’Âisha (radhiallâhu ’anha) quand elle dit dans un hadîth rapporté par At-Tirmidhî et classé comme sahîh : « J’ai dit : Ô Messager d’Allâh, si je savais qu’elle était la nuit de « Laylat al-Qadr », que devrais-je dire en cette nuit ? - Et le Prophète de répondre : Dis :



    اللهم انك عفو تحب العفو فاعفو عنى



    « Allâhumma Innaka ’afou-oun tuhibou al-’afwa fâ’fou ’ana »



    « Ô Allâh, Tu es celui qui pardonne, et Tu aimes le pardon, aussi pardonne-moi »

     

     

    [1]

    1. Quatrièmement :

     

    Quant à spécifier laquelle des nuits de Ramadhân est « Laylat al-Qadr », cela nécessite plus de preuves spécifiques , car les dix dernières nuits sont plus susceptibles [d’être celle-là] que les autres, et la vingt-septième nuit [de Ramadhân] est plus probable d’être « Laylat al-Qadr », parce que cela a été mentionné dans les ahâdîth.



    1. Cinquièmement :

    2.  

    3.  

    Quant aux innovations [al-bida’], elles ne sont pas permises pendant et en dehors du Ramadhân. Il a été authentifié que le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Celui qui apporte dans notre religion-ci une innovation qui est étrangère, on doit rejeter tout ce qu’il dit. ». D’après une autre version il est dit : « Celui qui apporte dans notre religion-ci une innovation qui est étrangère, on doit rejeter tout ce qu’il dit. »



    Pour ce qui est des célébrations tenues pendant les quelques nuits de Ramadhân, nous n’en connaissons aucun fondement. La meilleur des voies est la voie de Muhammad (sallallahu ’alayhi wa sallam), et les plus mauvaises choses, sont celles inventées [mouhdathât]. [2]





    Notes

    [1] Rapporté par at-Tirmidhî, Ahmad, Ibn Mâdja et al-Hâkim

    [2] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol-10 p.413

    TOUS DROITS RESERVES © Copyright Manhajulhaqq - 2003-2006.

    Il est permis à tout visiteur d'utiliser et de montrer les informations continues du site « Manhajulhaqq.com » sans l'autorisation de l'auteur. Cette autorisation implique la copie, la distribution, l'établissement d'une liaison entre le site et un document ou une traduction en toute langue, à condition d'indiquer les citations par l'usage de guillemets et de ne pas modifier les sens des éléments.






     

  • Publié dans LES INVOCATIONS

    Commenter cet article