divers fatawas quand à l'abandon de la prière

Publié le par salat

 



* Quiconque a oublié de faire une prière

Fatawa Lajna Da Ima


* As-salat pour celui

qui vient de se convertir

Shaykh Badr Al Otaybe


* L'obligation de la prière en groupe [al-Djamâ'ah]et ce qui s'y rapporte »

Shaykh L'Imâm Ibn 'Uthaymîne


* Les différents avis des anciens sur celui qui

abandonne la prière »

AL-IMAM ABI ZAKARIA AN-NAWAWI 631-676

& AL-HAFIDH IBN RAJAB AL-HANBAL [795




Quiconque a oublié de faire une prière


Fatawa Lajna Da Ima




'Anas ibn Mâlik (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète Sallahu'alayhi wa salam a dit :


"Quiconque a oublié de faire une prière doit l'accomplir dès qu'il s'en souvient, telle est l'unique manière de l'expier ".


[Hadith Authentique rapporté notamment par Boukhari dans son Sahih n° 597]



Sache (qu’Allah te fasse miséricorde) que ce Hadith prouve clairement que celui qui n'a pas pu accomplir la prière en son temps, à cause d'un oubli ou parce qu'il s'est réveillé après le temps de la prière, devra exécuter cette prière manquée dès qu'il s'en souvient ou bien dès son réveil.


A ce propos d'autres Hadiths viennent confirmé ce point :


-Qoutayba nous a informés : Hamad Ibn Zayd Nous a informés : Thabit Bounaaniyi nous a informés d'après 'Abdoullah Ibn Rabah l-Ansari d'après Abou Qatada :


" On a parlé au prophète sallahu'alayhi wa salam de celui qui manque la prière à cause du sommeil alors il a répondu :


" La négligence de la prière ne s'établit pas en état de sommeil mais en

état d'éveil, lorsque l'un de vous oubli d'exécuter sa prière ou bien S'endort, il doit l'exécuter dès qu'il se souvient d'elle ".


[Rapporté notamment par Tirmidhi Authentifié par Cheikh Al-Albani dans Sahih sounnane Tirmidhi n°177]


-Abou Qatada (Qu’Allah sois satisfait de lui) rapporta :


" Une nuit, nous marchions avec prophète, lorsque quelques hommes lui dirent: " si tu veux, laisse nous camper ! O messager d'Allah !


Il dit : je crains que vous dormiez [et que vous ratiez la prière].


Bilâl dit : " Je me charge de vous réveiller.


Ils s'endormirent et Bilâl reposa son dos contre sa monture, mais le sommeil le gagna, et il s'endormit à son tour.


Lorsque le prophète Sallahu 'alayhi wa salam se réveil, le soleil était déjà levé, il dit " O bilal, qu'as tu promis ?"


Bilal dit : " je n'ai jamais connu de sommeil aussi profond".


Le prophète sallahu'alayhi wa salam dit :


" Allah a saisi vos âmes quand il l'a voulu, et vous les a remises quand il lui a plu.

O Bilal, Lève toi et appelle les hommes à la prière".

Il fit ses ablutions, et lorsque le soleil se leva, il se leva pour prier".


[Hadith Authentique rapporté Par Boukhari dans son Sahih n° 595 ]



On interrogea Lajna Da Ima concernant celui qui a oublié d’accomplir la prière de l'Assr et qui ne s'en rappelle qu’au moment du Maghreb.


La réponse de la commission fut la suivante :


"Si par oubli ou à cause du sommeil, tu manques une prière obligatoire, tu devras effectuer cette prière manqué dès que tu t'en rappel ou dès que tu te réveil. Conformément au hadith du prophète sallahu 'alayhi wa salam qui a dit


"Quiconque a oublié de faire une prière doit l'accomplir dès qu'il s'en

souvient. Telle est l'unique manière de l'expier".


Source : Fatawa Lajna Da Ima Vol 6 p 27.



-Cheikh Al Albani est également de cet avis, lire à ce propos ses explications dans Thamarou l-Moustatab vol p 1 p 98.


-Cheikh Otheimine est lui aussi du même avis, il en parle notamment dans Fatawa Arkane Islam p 269.




Faîda



" Sache qu'il est permis d'accomplir les prières obligatoires manquées [à cause du sommeil ou de l'oubli.] même dans les moments interdits, compte tenue de la généralité de la parole du prophète sallahu 'alayhi wa salam :


"Quiconque a oublié de faire une prière doit l'accomplir dès qu'il s'en souvient.

Telle est l'unique manière de l'expier".


[Cheikh Fawzan Mulakhasse Al-Fiqhiy vol 1 p 155]


Cela signifie que si par oubli ou à cause du sommeil, une personne manque une prière obligatoire.


Cette personne devra l’accomplir dès qu'elle s'en souvient ou dès qu'elle se réveille, même si cela à lieu à un moment interdit (tel qu’après la Soubh ou après l'Assr).


Le cas de celui qui [sans excuses] retarde la prière jusqu’a l’entrée de [la prière] suivante : Doit-il la rattraper ? Et dans le cas où il l’a rattrape, sa prière est-elle acceptée ?


Les gens de sciences ont divergés concernant le cas de cette personne qui volontairement n'accomplit pas la prière à l'heure.


-Cheikh Al Albani rapporte [Ta'liqat radiyat 'Ala Rawdati Nadiyat vol 1 p 356] que la majorité des savants affirment que cette personne doit rattraper cette prière manquée. Il s’agit de l’avis d’Abou Hanifa, Malik et Chafi’, Ibn Abdelbar a aussi opté pour cet avis.


-Un autre groupe de savants déclare que celui qui intentionnellement

n'accomplit pas la prière à son temps ne doit pas la rattraper.



On distingue deux avis chez ce dernier groupe de savants :



1-Première avis


Cheikh Salih Al Cheikh


" Et certes la prière a été prescrite aux croyants à des heures fixes. »

Et les heures fixes [al-Mawqoût] : est ce qui a été décrété à des moments bien précis.


Et le fait de la retarder de son temps obligatoire sans raison valable fait partie des grands péchés - Wa Allâhu Mousta'ân -


Et selon Anas qui a dit :


" J'ai entendu le Messager d'Allâh dire : « Voici la prière de l'hypocrite [Munâfiq] :


Il s'assoit à observer le soleil jusqu'à ce qu'il soit entre les deux cornes de Satan [Shaytân], et à ce moment il se lève et exécute les quatre Raka'ah rapidement et ne mentionne pas Allâh si ce n'est que très peu. "


[ Rapporté par Muslim]


Et si telle est la prière de l'hypocrite, alors comment peut-être [qualifiée] la prière de celui qui la délaisse jusqu'à ce qu'elle soit sortit [la prière] de son temps sans raison valable ?.


Il y a certes des avis de plus d'un des gens de science [Ahl ul-'Ilm], affirmant que celui qui délaisse la prière obligatoire jusqu'à ce qu'elle soit sortit de son temps, sans être résolu à vouloir l'accomplir [à ses heures fixes], est certes mécréant [Kâfir].


[Kitâb al-Mundhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ' ach-Châ-i'ahp.38]

-L'avis de certains gens de sciences est que celui qui sans excuses valables accomplit par exemple l'Assr à l'heure du Maghreb ou bien Soubh après le lever du soleil, ou bien celui qui attend la nuit pour rattraper les prières manquée de la journée, est considéré comme ayant abandonné la prière, par conséquent c'est un mécréant [Kafir].

Et S'il se repent, il ne devra pas rattraper sa prière manquée, notamment parce que le repentir efface les péchés qui le précède, mais aussi parce que la personne ne rattrape pas les prières qu'elle n'a pas accomplit lorsqu'elle était mécréante.


[ Voir Fatwa wa Maqalat de Cheikh AbdelAziz Ibn Baz vol 1 ]



Et S'il se repent, il ne devra pas rattraper sa prière manquée, notamment parce que le repentir efface les péchés qui le précède, mais aussi parce que la personne ne rattrape pas les prières qu'elle n'a pas accomplit lorsqu'elle était mécréante.


" Le délaissement de la prière du Soubh jusqu'au lever du soleil à cause de la paresse, sans excuse comme le fait d'avoir oublié ou de s'être endormi, constitue une mécreance Majeure d'après l'avis le plus authentique chez lessavants, de ce fait le jeûne de cette personne n'est point valide [..] "


[ Fatawa Lajna Da Ima Vol 6 p 43 ]






-Cheikh Mouqbil


« Celui-là, s’il a retardé la prière jusqu'à ce que son heure soit sortie, de manière délibéré et sans excuses comme le sommeil ou l’oubli est considéré comme étant Kafir.


Par contre, si c’est à cause du sommeil ou de l’oubli, le prophète Sallahu'alayhi wa salam a dit :


«Quiconque a oublié de faire une prière doit l'accomplir dès qu'il s'en souvient »"


[Ijabat Sa-il 'Ala Ahami Massail p 44]


C’est avis est aussi celui d’autres savants comme Cheikh Ar-rajahi, Cheikh Yahya An-najmi et d’autres.





2-Deuxième avis



Ibn Salih Al-Bassam rapporte :

" Un groupe parmi les salafs affirment que Celui qui intentionnellement abandonne la prière jusqu'à ce que son temps ce termine ne peut jamais la rattrapper, Il doit dans un premier temps se repentir sincèrement à Allah et augmenter les demandes de pardon ainsi que les prières surérogatoires. "


[ Charh 'Oumdatoul Ahkam vol 1 p 187 ]


Cet avis est celui adopté par de grands savants comme Ibn Hazm, Daoud adh-dhahiri, Cheikh Al-Islam Ibn Taymiya, Ibn Qayoum Al-Djawziya et parmi les contemporains Cheikh Al-Albani, Cheikh Otheimine ainsi qu'Ibn Salih Al-Bassam [ l'auteur du commentaire de 'Umdatoul Ahkam ] :


Hassan Al-Basri a dit : " Celui qui delaisse volontairement une seule prière obligatoire ne doit pas la rattrapper."


[ Thamar Moustatab vol 1 p 106 ]


Ibn Hazm a dit :


" Celui qui abandonne la prière intentionnellement jusqu'à ce que son temps finisse ne peut jamais la rattraper, alors il doit compenser son méfait par la bienfaisance et les prières surérogatoire, afin qu'il compense sa balance le Jour Dernier, alors qu'il se repente et qu'il demande pardon à Allâh "


[ Al-Muhalla d'Ibn Hazm p 319 vol 2 ]


Il dit encore :


" Certes Allah ta'ala a donné à chaque salat obligatoire un temps bien déterminé, Chaque prière rentre dans un temps déterminé et elle devient nul dans un temps déterminé.


Et il n'y a aucune différence entre une personne qui effectue sa prière avant son temps et celle qui l'effectue après son temps, en effet ces deux personnes ont exécuté leur prières hors du temps légal.


En plus, le fait d'affirmer que la personne peut accomplir la prière manquée

intentionnellement serait une sorte de nouvel législation, or il n'y a qu'Allah qui légifère au moyen de son prophète, donc s'il était obligatoire pour celui qui délibérément abandonne la prière jusqu'a ce que son temps se termine de rattraper cette prière manquée, Allah et son messager [ nous l'aurait mentionné ] [..]


" Certe Allah n'oublie pas " Sourate Maryam v 64


Et toute législation qui ne provient pas du coran ou de la Sounnah est nul.


[ Al-Muhalla vol 2 p 235]




Cheikh Al-Islam Ibn Taymiya




" Il n'accomplit pas les prières ratées intentionnellement, et s'il les accomplit ils ne lui seront pas accepté. Qu'il fasse plutôt plus d'oeuvres surérogatoire tel est l'avis d'un groupe parmi les Salafs tels que Abdourahmane un des compagnons de Chafi', Daoud et ceux qui l'ont suivie, Et il n'y a pas d'arguments qui viennent contredire cet avis mais bien au contraire les differents arguments viennent le soutenir "


[ Charh 'Umdatoul Ahkam vol 1 p 188 ]




Cheikh Al-Albani




" En ce qui concerne celui qui accomplit sa salat hors de son temps legal, celui-là n'a pas d'excuse et ne pourra jamais rattraper cette prière manquée, Quant à celui qui a oublié et le dormeur, ces deux personnes sont juridiquement excusées, ce qui leur est demandé est simplement d'exécuter la prière dès qu'ils s'en souviennent ,


[ Thamar l-Moustatab Vol 1 P 106 ]

 


Cheikh Mohamed Ibn Salih

Al-Otheimine




" L'Homme qui sans excuses retarde la prière jusqu'a ce que son temps ce termine et qui par la suite accomplit la prière manquée, la prière de cet homme est refusé .


Conformément à la parole du prophète sallahu'alayhi wa salam :


« Toute action non-conforme à nos enseignements [L’Islam ]sera rejeté ».

Celui qui accomplit la prière hors de son temps legal à agit contrairement à ce qu'Allah et son messager ont ordonné par conséquent son action est rejeté. "


[ Fatawa Arkane Islam p 269]


Il dit également :


" Question:


Celui qui délaisse volontairement la prière puis se repent doit-il acquitter ce qu'il a manqué ?



Reponse :


Celui qui abandonne volontairement la prière puis se repent et revient à Allah, les gens de sciences ont divergés concernant son cas, Lui est il obligatoire d'acquitter les prières qu'il a manqué ?


les gens de science se sont partagés en deux avis : L'avis qui me semble le plus correct est celui adopté par Ibn Taymiya, c'est à dire celui qui volontairement délaisse la prière jusqu'a ce que son temps se termine exécuter cette prière manquée ne lui sera pas profitable [..]






tout comme la salat exécuté avant son temps n'est pas valide celle exécuter après son temps n'est pas valide [..]


Il convient à cet individu de multiplier les repentirs, les demandes de pardon ainsi que les bonnes oeuvres et cela en esperant qu'Allah lui pardonnera ce qu'il a manqué comme prières. Et c'est d'Allah que provient le succès."


[Fatawa Arkane Islam p 281 ]


L'avis de ce dernier groupe de savants est Incha Allah le plus authentique.


http://www.fourqane.com/forum/viewtopic.php?t=96&start=15



NOTES


Celui qui souhaite approfondir cette question au combien importante, je lui conseil de retourner au livre D'Ibn Qayoum Al-Djawziya dénommé " As-salat Wa Hukmou Tarkiha ", Il contient d'énormes Fawaîd pour le Talib Al-'Ilm.


Cheikh Al-Albani ainsi que d'autres savant conseil vivement ce livre. En effet l 'auteur rapporte dans ce livre de nombreux arguments démontrant que la personne qui accomplit sa prière après son heure prescrite [sans excuse] voit sa prière refusée.


Dans ce livre, l’auteur réfute les arguments avancés par ceux qui affirment que la prière effectuée après son temps légal est valide.


Je conseil vivement à ceux qui le peuvent d'y retourner Incha Allah.


 

 

PARTIE 2 : http://as-salat.over-blog.com/1-categorie-876368.html

Publié dans AUTOUR DE LA PRIERE

Commenter cet article